HENRIETTA LACKS

HENRIETTA LACKS

En 1951 HENRIETTA LACKS, une femme noire américaine est soignée pour un cancer de l’utérus dans un hôpital de Baltimore. Durant son traitement deux échantillons de ses cellules ont été prélevés à son insu. Décédée rapidement des suites de sa maladie, elle ne saura jamais que ces prélèvements ont permis la mise au point du vaccin contre la poliomyélite ainsi que la création des premières cellules humaines immortelles. Ses cinq enfants restés orphelins ignoreront longtemps les avantages médicaux mais aussi financiers qu’a pu apporter cette découverte. Outre le drame social et humain que représente cette histoire, Anna Smolar nous invite à considérer la situation sous l’angle du bien commun et à envisager la question de la propriété cellulaire. Les progrès de la science auraient-ils été possibles si nous étions en droit d’exiger une compensation financière pour l’utilisation de nos tissus ? Quel genre de discriminations naitraient d’un tel système ? Autant de questions qui sous-tendent la mise en scène enlevée où les personnages du passé ressurgissent pour nous conter leur histoire, chantant et dansant au rythme effréné de la multiplication cellulaire. Questionnant les intérêts financiers qui animent la recherche médicale, ce spectacle nous rappelle l’existence d’une femme oubliée dont les atomes sont pourtant encore en vie.


• Durée : 1h
• Spectacle en polonais surtitré en français
• Rencontre avec l'équipe artistique le 20 octobre, à l'issue de la représentation


1. Evénements
2. Tarification
3. Paiement