Billetterie FESTIVAL SENS INTERDITS : Réservez votre billet

PASS FESTIVAL

PASS FESTIVAL

  • Divers Lieux - Lyon

Achetez 3 spectacles et + et bénéficiez d'un tarif préférentiel.


TOTE BAG - SENS INTERDITS 2019 (retrait sous chapiteau entre le 16 et le 27 oct.)

TOTE BAG - SENS INTERDITS 2019 (retrait sous chapiteau entre le 16 et le 27 oct.)

  • Lyon

Edition limitée - 6 ème édition


MA PETITE ANTARCTIQUE

MA PETITE ANTARCTIQUE

  • Mer. 16 oct. de 20 h à 21 h 40 + autres dates
  • Theâtre Des Celestins - Lyon

Invité régulier du Festival Sens Interdits, le Théâtre KnAM revient avec sa nouvelle création pour ouvrir la 10 ème édition dans la Grande salle des Célestins. Ce spectacle s’articule autour de la glace. La glace qui gèle le cœur mais également la glace qui préserve.
À partir du conte La Reine des neiges, la troupe explore une Russie dont le présent et l’avenir semblent gelés, et cherche le moyen de résister à ce froid qui paralyse les sentiments. Comment vivre dans un pays souffrant d’un symptôme post-traumatique à l’échelle nationale et qui a poussé les habitants à mettre leurs émotions sous capsule pour éviter de souffrir, de se souvenir ? Reprenant les éternels questionnements de la metteure en scène sur ce qui nous empêche d’être tout simplement heureux, ce qui entrave notre liberté, cette création collective puise dans des histoires personnelles pour dessiner le destin d’une nation.


• Durée estimée : 1h40
• Spectacle en russe surtitré en français et en anglais
• À partir de 14 ans
• Rencontre avec l'équipe artistique le 18 octobre, à l'issue de la représentation


GIRLS BOYS LOVE CASH

GIRLS BOYS LOVE CASH

  • 17 et 18 oct. 2019 de 19 h à 20 h 15
  • Les Subsistances - Lyon

En collaboration avec le JES (Junges Ensemble Stuttgart), le Citizen.KANE. Kollektiv a enquêté pendant deux ans sur la prostitution à Stuttgart. Sur la base de cette recherche, ils proposent un spectacle qui explore les tensions entre corps et consommation.
GIRLS BOYS LOVE CASH est une pièce conçue pour un public aussi bien adolescent qu’adulte. Croisant jeu, danse, vidéo, et restitution documentaire, le spectacle aborde le sujet de la prostitution et de notre rapport au corps dans notre société libérale. Né de rencontres avec des travailleurs du sexe, le projet creuse les rapports de pouvoir, entre l’acheteur et celui ou celle qui vend son corps mais aussi les liens entre honte et sexualité. La présence de la vidéo nous livre les témoignages des personnes rencontrées pendant que les performeurs nous font part des questions et des émotions nées de leur recherche. Girls Boys Love Cash poursuit la réflexion amorcée avec le spectacle programmé lors de l’édition 2017 du Festival Sens Interdit, qui proposait déjà une confrontation entre le regard des prostituées, des clients et des spectateurs.


• Spectacle en allemand surtitré en français
• Durée : 1h15
• À partir de 15 ans


Célestins - Hors les Murs


SOIRÉE THÉÂTRE D'INVESTIGATION (Tijuana + Le quai de Ouistreham)

SOIRÉE THÉÂTRE D'INVESTIGATION (Tijuana + Le quai de Ouistreham)

  • Jeu. 17 oct. de 19 h à 21 h 05 + autres dates
  • Théâtre Nouvelle Génération - Lyon

17 octobre / 19h > TIJUANA - 21h > LE QUAI DE OUISTREHAM
18 octobre / 19h > LE QUAI DE OUISTREHAM - 21h > TIJUANA


TIJUANA est une pièce qui fait de nous les témoins d’une expérience personnelle. Pendant 6 mois, Gabino Rodriguez a abandonné sa vie d’artiste de la classe moyenne à Mexico pour travailler dans une usine de Tijuana à la frontière des États-Unis. Après avoir vécu dans un bidonville avec le salaire minimum mexicain, il vient raconter ce parcours mais aussi ses doutes et les interrogations éthiques soulevées par son projet. Théâtre documentaire construit sur un jeu de rôle, Tijuana nous donne dans une scénographie simple et à l’aide de quelques extraits vidéo, un aperçu de la vie impossible de ceux qui ne gagnent que 4,70$ par jour.


• Durée : 1h
• Spectacle en espagnol surtitré en français et anglais
• À partir de 15 ans


Autre versant de la programmation sur la violence au travail, LE QUAI DE OUISTREHAM peut se penser en miroir avec Tijuana de l’artiste mexicain Gabino Rodriguez.
Il s’agit ici aussi d’un spectacle né d’une expérience d’immersion dans un monde du travail invisible. Créé à partir du texte de Florence Aubenas, le spectacle est une plongée dans la « crise », la crise économique dont on a beaucoup parlé et dont on parle moins aujourd’hui bien que nous en portions toujours les séquelles.
Installée à Caen, la journaliste a décidé de vivre pendant 6 mois la vie d’une femme célibataire de 50 ans sans diplôme. Destinée à faire des ménages, elle fait l’expérience de l’existence de celles qu’on ne voit pas et qu’on entend rarement. Revendiqué comme un spectacle de femmes, le Quai de Ouistreham rassemble une metteure en scène et une actrice pour faire entendre dans un jeu épuré le texte d’une journaliste qui a tenté de donner à la crise une voix et un corps.


• Durée : 1h05
• Spectacle en français


CONSTITUTION

CONSTITUTION

  • Jeu. 17 oct. de 20 h 30 à 22 h
  • Le Toboggan - Décines-Charpieu

Porté par une vingtaine de jeunes acteurs fraîchement sortis de l’Académie théâtrale de Perm, le spectacle CONSTITUTION traite des écarts qui peuvent exister entre les mots et la réalité. En montrant sur scène la contradiction entre les articles irréprochables du point de vue des droits de l’homme et des libertés de la Constitution de la Fédération de Russie de 1993 et la dure réalité vécue en parallèle par la population, Vladimir Gurfinkel s’inscrit dans la lignée d’un théâtre social et politique russe qui se donne pour rôle de révéler les duplicités et de lever les apparences. Retraçant l’histoire de son pays, le metteur en scène rappelle que la Russie n’a jamais eu de véritable constitution : après la constitution fantoche proposée par le régime tsariste en 1905, le régime soviétique en a édité plusieurs qu’il n’a jamais respectées. Le spectacle s’appuie donc essentiellement sur les témoignages des victimes de ces systèmes qui, à différentes époques, trahissent leur principe. Sur scène, les étapes de rédaction de la constitution sont relatés au moyen d’un montage de textes, lettres, citations de programmes TV mais aussi de photos ou de chants alors que les témoignages des souffrances individuelles rappellent qu’à chaque article qui prône la tolérance et la paix correspondent des souvenirs de terreurs et d’injustices passées.


• Durée : 1h30
• Spectacle en russe surtitré et doublé en français


CONSTITUTION

CONSTITUTION

  • Ven. 18 oct. de 18 h à 19 h 30
  • ENSATT École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théatre - Lyon

Porté par une vingtaine de jeunes acteurs fraîchement sortis de l’Académie théâtrale de Perm, le spectacle CONSTITUTION traite des écarts qui peuvent exister entre les mots et la réalité. En montrant sur scène la contradiction entre les articles irréprochables du point de vue des droits de l’homme et des libertés de la Constitution de la Fédération de Russie de 1993 et la dure réalité vécue en parallèle par la population, Vladimir Gurfinkel s’inscrit dans la lignée d’un théâtre social et politique russe qui se donne pour rôle de révéler les duplicités et de lever les apparences. Retraçant l’histoire de son pays, le metteur en scène rappelle que la Russie n’a jamais eu de véritable constitution : après la constitution fantoche proposée par le régime tsariste en 1905, le régime soviétique en a édité plusieurs qu’il n’a jamais respectées. Le spectacle s’appuie donc essentiellement sur les témoignages des victimes de ces systèmes qui, à différentes époques, trahissent leur principe. Sur scène, les étapes de rédaction de la constitution sont relatés au moyen d’un montage de textes, lettres, citations de programmes TV mais aussi de photos ou de chants alors que les témoignages des souffrances individuelles rappellent qu’à chaque article qui prône la tolérance et la paix correspondent des souvenirs de terreurs et d’injustices passées.


• Durée : 1h30
• Spectacle en russe surtitré et doublé en français


BAÑOS ROMA

BAÑOS ROMA

  • Ven. 18 oct. de 19 h à 20 h 15 + autres dates
  • Théâtre de la Croix-Rousse - Lyon

"Nous cherchons à restituer l’incertitude avec laquelle on tente d’exprimer ce qui fait qu’un souvenir se réfugie dans la mémoire." (Jorge A. Vargas). C’est autour de la figure populaire mexicaine qu’est le champion du monde de boxe José Angel Napoles dit «Mantequilla» que s’organise BAÑOS ROMA. Référence au nom de la salle de gym de Juarez dans laquelle le sportif s’entrainait dans sa jeunesse, le spectacle esquisse le portrait d’un homme aussi bien que celui d’une ville détruite par la violence et le trafic de drogues. C’est du basculement dans le conflit dont témoignent les cinq interprètes au plateau, confrontés comme sur un ring à une histoire récente douloureuse qu’ils doivent porter ensemble jusque dans le présent.


• Durée : 1h15
• Spectacle en espagnol surtitré en français
• À partir de 15 ans


UNWANTED

UNWANTED

  • Ven. 18 oct. de 20 h à 21 h 45
  • Théâtre de Vénissieux - Vénissieux

UNWANTED explore les répercutions mentales et physiques du viol utilisé comme arme de guerre lors du génocide rwandais. Issu d’un travail de rencontre avec des femmes et des enfants dont les vies ont été marquées par le crime, le spectacle donne voix à leur histoire et interroge la façon dont un corps porte le traumatisme. Par la danse, la musique et le chant, Dorothée Munyaneza et Hollande Andrews nous offrent une symphonie de la colère qui nous fait parvenir les échos d’un passé douloureux mais à jamais vivant. Le corps devient caisse de résonance des voix oubliées et tente d’exorciser la douleur. « La pièce est construite sur l’image du cyclone : beaucoup d’effets et de traitements sonores quand on entre dans l’intériorité; et soudain le calme de l’œil, la frontalité du témoignage brut. Pour mieux l’écouter, par contraste. » explique la chorégraphe qui tient à dire avec dignité la souffrance de ces femmes mais aussi leur désir de continuer.


• Durée : 1h15
• Spectacle en français
• À partir de 16 ans


CHRONIQUES D'UNE VILLE QU'ON CROIT CONNAITRE

CHRONIQUES D'UNE VILLE QU'ON CROIT CONNAITRE

  • Ven. 18 oct. de 20 h à 21 h 15 + autres dates
  • Théâtre Point du Jour - Lyon

Le spectacle s’inspire d’une histoire vraie. A Damas, au début de la révolution, une femme se suicide une nuit de l’été 2011. Partant de ce fait, la pièce pose alors une question : comment une syrienne, de quelque bord politique qu’elle soit, a-t-elle pu choisir de ne pas savoir ce qui allait se passer dans son pays alors que le mouvement révolutionnaire risquait de faire tomber le régime d’un jour à l’autre ? Un événement qu’aucune imagination, même la plus fantasque, n’aurait pu prédire quelques mois auparavant. Animé par cette question, le texte raconte la société syrienne, avant la révolution et après son déclenchement, met en lumière la violence intrinsèque d’un système politique, économique et religieux, instauré et perpétué depuis des décennies.
Il questionne aussi en filigrane l’hypothèse de la transition inévitable d’un mouvement révolutionnaire pacifique vers le conflit armé. En se référant au passé, proche mais aussi lointain, CHRONIQUES D'UNE VILLE QU'ON CROIT CONNAITRE tente de comprendre ce qui se passe aujourd’hui en Syrie mais postule aussi que l’examen attentif de notre propre histoire est le seul moyen de comprendre nos choix personnels.


• Durée : 1h15
• Spectacle en arabe syrien surtitré en français


HENRIETTA LACKS

HENRIETTA LACKS

  • Sam. 19 oct. de 19 h à 20 h + autres dates
  • Musée des confluences - Lyon

En 1951 HENRIETTA LACKS, une femme noire américaine est soignée pour un cancer de l’utérus dans un hôpital de Baltimore. Durant son traitement deux échantillons de ses cellules ont été prélevés à son insu. Décédée rapidement des suites de sa maladie, elle ne saura jamais que ces prélèvements ont permis la mise au point du vaccin contre la poliomyélite ainsi que la création des premières cellules humaines immortelles. Ses cinq enfants restés orphelins ignoreront longtemps les avantages médicaux mais aussi financiers qu’a pu apporter cette découverte. Outre le drame social et humain que représente cette histoire, Anna Smolar nous invite à considérer la situation sous l’angle du bien commun et à envisager la question de la propriété cellulaire. Les progrès de la science auraient-ils été possibles si nous étions en droit d’exiger une compensation financière pour l’utilisation de nos tissus ? Quel genre de discriminations naitraient d’un tel système ? Autant de questions qui sous-tendent la mise en scène enlevée où les personnages du passé ressurgissent pour nous conter leur histoire, chantant et dansant au rythme effréné de la multiplication cellulaire. Questionnant les intérêts financiers qui animent la recherche médicale, ce spectacle nous rappelle l’existence d’une femme oubliée dont les atomes sont pourtant encore en vie.


• Durée : 1h
• Spectacle en polonais surtitré en français
• Rencontre avec l'équipe artistique le 20 octobre, à l'issue de la représentation


LA BRISA

LA BRISA

  • Sam. 19 oct. de 21 h à 22 h 10
  • Théâtre de la Renaissance - Oullins

LA BRISA est le nom d’un bar mythique, connu dans les années 90 pour être le lieu de retrouvaille des artistes, musiciens bohèmes et prostituées de la ville de Juarez. Foyer d’une forme de résistance culturelle et d’un activisme affirmé, sa clientèle éclectique va souffrir, comme la ville entière, du développement des réseaux de narcotrafiquants. A cela s’ajoute l’insécurité grandissante due à la série de féminicides qui frappe Juarez depuis 1993 en faisant plusieurs centaines de victimes. Le bar de la Brisa sera finalement mis à sac lors d’un incendie criminel et ne laissera qu’un souvenir mélancolique associé à une époque de liberté révolue. C’est ce lieu et cette époque qu’évoquent, chacune à leur manière, les quatre femmes au plateau, alliant danse musique et théâtre pour témoigner d’une histoire inscrite dans les mémoires mais aussi dans les corps.


• Durée : 1h10
• Spectacle en espagnol surtitré en français
• À partir de 15 ans


PEQUEÑOS TERRITORIOS EN RECONSTRUCCION

PEQUEÑOS TERRITORIOS EN RECONSTRUCCION

  • Dim. 20 oct. de 15 h à 16 h
  • Théâtre de la Renaissance - Oullins

PEQUEÑOS TERRITORIOS EN RECONSTRUCCION (Petits territoires en reconstruction) est une fable documentaire inspirée de l’histoire réelle d’une communauté de femmes déplacées par un groupe armé durant la guerre civile en Colombie. Refusant cette errance forcée, elles décident de reconstruire seules un village, pierre après pierre, pour créer un nouveau lieu de vie où elles puissent être en sécurité et élever leurs enfants. Elles vont jusqu’à fonder la "Ligue des femmes déplacées», s’entourant d’avocats et de juristes afin de demander justice contre les violences qu’elles ont subies et les pertes dont elles ont été victimes. « La ville des femmes » devient un symbole d’espoir et de ténacité que les deux comédiennes reconstruisent petit à petit au plateau. Elles apportent l’un après l’autre les 98 parpaings qui représentent les maisons reconstruites. A chacune correspond une histoire, un souvenir et la photo de celle qui l’a édifiée et habitée. Avec un humour et une détermination émouvante les actrices dessinent les contours d’un lieu d’insécurité qui a su se transformer, grâce au courage de ces femmes, en refuge où la vie redevient possible.


• Durée : 1h
• Spectacle en espagnol - traduction simultanée en français
• À partir de 15 ans


PEER GYNT FROM KOSOVO

PEER GYNT FROM KOSOVO

  • Dim. 20 oct. de 20 h à 21 h + autres dates
  • Théâtre les Ateliers - Lyon

Ceci est l’histoire d’un rêve brisé. Celui d’une vie meilleure au sein d’une Europe accueillante. Plein d’espoir dans un avenir radieux, un jeune homme quitte son Kosovo natal pour aller à la découverte du « rêve européen ». Comme le jeune anti-héros d’Ibsen, ce Peer contemporain va cependant être confronté à une réalité moins heureuse qu’il ne l’avait imaginée. Ce qui l’attend n’est autre que le sort de tous ceux qui partent chaque année et dont le voyage se transforme en cauchemar. Isolé et sans perspectives d’avenir, il passe par la Suède et l’Allemagne où un séjour en prison le mène sur la voie de la radicalisation religieuse. Emblématique d’une génération, le parcours du personnage évoque aussi bien l’errance de la migration que le problème réel de la radicalisation en milieu carcéral. Le spectacle prend sa source dans le texte de l’auteur kosovar Jeton Neziraj qui s’est intéressé à des parcours d’immigrés albanais du Kosovo et a vu dans l’un d’eux des similitudes avec le personnage rêveur de la pièce d’Ibsen. Son histoire, alliant subtilement drame et grotesque, nous emmène sur un chemin semé d’embûches mais traversé par des éclairs d’espoir.


• Durée : 1h
• Spectacle en albanais surtitré en français
• Rencontre avec l'équipe artistique le 20 octobre, à l'issue de la représentation


Célestins - Hors les Murs


LES SANS...

LES SANS...

  • Lun. 21 oct. de 20 h à 21 h 30
  • Théâtre Jean Marais - Saint-Fons

Inspirée de l’œuvre Les damnés de la terre de Frantz Fanon, la pièce d’Ali Kiswinsida Ouédraogo raconte l’histoire de deux camarades de lutte, Tiibo et Franck, qui se retrouvent après dix ans de séparation. Toujours fervent révolutionnaire, Franck veut relancer la lutte pour une indépendance totale de l’ancienne colonie française qu’est le Burkina Faso et propose de boycotter la fête des indépendances. Mais il s’aperçoit très vite que son ancien camarade est entré dans le système qu’ils combattaient ensemble. Une joute verbale s’engage alors entre les deux protagonistes, chacun étant convaincu du bien fondé de sa vision du monde. Sur scène, un musicien accompagne le débat, prenant parfois le relais quand les mots s’emballent ou ne suffisent plus.


• Durée : 1h30
• Spectacle en français
• à partir de 14 ans
• Rencontre avec l'équipe artistique à l'issue de la représentation


DANSE AVEC LE DIABLE

DANSE AVEC LE DIABLE

  • 22 et 23 oct. 2019 de 19 h à 20 h
  • Comédie Odéon - Lyon

C'est l’histoire d’une famille de trois enfants. L’ainé est entièrement dévolu à son commerce de sofas, le plus jeune s’est radicalisé. Au milieu de leur course vers le pouvoir et l’enrichissement, leur soeur étouffée décide de faire sauter toute la famille pour que cesse l’infernal cycle des douleurs renouvelées, pour tout purifier. Aidée d’une mystérieuse chanteuse, elle s’introduit dans un hôtel où sont réunis les deux frères ennemis et attend 20h30 pour tout faire exploser. Métaphore d’un pays déchiré, la famille disloquée est entrainée dans une danse avec le diable que seule la destruction semble pouvoir arrêter. Faut-il tout détruire pour espérer que renaisse quelque chose de meilleur ? Construit comme une fable musicale, le texte est un plaidoyer pour la liberté et l’indépendance des femmes autant que pour leur prise en charge du destin de leur pays.


• Durée : 1h
• Spectacle en français
• À partir de 16 ans


ORESTE À MOSSOUL

ORESTE À MOSSOUL

  • Mar. 22 oct. de 20 h 30 à 22 h 30 + autres dates
  • Les Célestins - Théâtre de Lyon - Lyon

Que se passe-t-il quand une troupe de théâtre belge se rend à Mossoul ? Comment un classique peut-il être actualisé ? Pouvons-nous apprendre de la souffrance et de la résistance de la population sous l’État Islamique ? L’Orestie n’est pas seulement l’unique trilogie qui nous est parvenue depuis l’Antiquité ainsi que l’une des plus grandes tragédies de l’humanité, c’est aussi le texte mythique de la fondation d’une civilisation, où le cercle infini de la vengeance est remplacé par l’établissement de la justice, de l’intégration et de la réconciliation. Milo Rau choisit de travailler sur ce texte en rassemblant des artistes européens et irakiens à Mossoul, territoire dominé par l’État Islamique entre 2014 et 2017, et où la question du pardon et de la vengeance anime les esprits au jour le jour. Le spectacle retrace une expérience, celle de la confrontation d’un texte tragique avec le quotidien d’une ville détruite et de la rencontre du mythe avec des artistes frappés par la guerre.


• Durée : 2h
• Spectacle en néerlandais, anglais et arabe surtitré en français
• À partir de 15 ans


J'ABANDONNE UNE PARTIE DE MOI QUE J'ADAPTE

J'ABANDONNE UNE PARTIE DE MOI QUE J'ADAPTE

  • Mar. 22 oct. de 21 h à 22 h 10 + autres dates
  • Théâtre de la Croix-Rousse - Lyon

Se poser la question du bonheur aujourd’hui. S’apercevoir que le bonheur ne s’imagine plus que par le prisme du travail, que le discours officiel fait du travail le seul lieu d’émancipation de l’individu, que la valeur travail supplante tout le reste... »
Le spectacle J'ABANDONNE UNE PARTIE DE MOI QUE J'ADAPTE met en regard la société des années 60 telle que la décrivent Jean Rouch et Edgar Morin dans leur documentaire Chronique d’un été avec celle d’aujourd’hui. Une question commune: le rapport au bonheur et le lien que cette notion entretien avec le travail. La superposition de ces deux époques nous raconte les dérives du capitalisme et les changements socio-économiques advenus en 50 ans. Que nous reste-il aujourd’hui pour continuer ? Que peut-on inventer pour recommencer autrement ?


• Durée : 1h10
• Spectacle en français
• Rencontre avec l'équipe artistique le 23 octobre, à l'issue de la représentation


LES SANS...

LES SANS...

  • Du 24 au 26 oct. 2019 de 19 h à 20 h 30
  • Comédie Odéon - Lyon

Inspirée de l’œuvre Les damnés de la terre de Frantz Fanon, la pièce d’Ali Kiswinsida Ouédraogo raconte l’histoire de deux camarades de lutte, Tiibo et Franck, qui se retrouvent après dix ans de séparation. Toujours fervent révolutionnaire, Franck veut relancer la lutte pour une indépendance totale de l’ancienne colonie française qu’est le Burkina Faso et propose de boycotter la fête des indépendances. Mais il s’aperçoit très vite que son ancien camarade est entré dans le système qu’ils combattaient ensemble. Une joute verbale s’engage alors entre les deux protagonistes, chacun étant convaincu du bien fondé de sa vision du monde. Sur scène, un musicien accompagne le débat, prenant parfois le relais quand les mots s’emballent ou ne suffisent plus.


BURNING (Je ne mourus pas et pourtant nulle vie ne demeura)

BURNING (Je ne mourus pas et pourtant nulle vie ne demeura)

  • 24 et 25 oct. 2019 de 21 h à 21 h 52
  • Les Subsistances - Lyon

Entre cirque documentaire et poésie chorégraphique, le spectacle Burning (Je ne mourus pas et pourtant nulle vie ne demeura) aborde le thème du burn-out, épidémie des temps modernes. Soutenu par le texte de Laurence Vielle qui porte les témoignages et les mots de ceux qui s’essoufflent dans le travail, le corps de Julien Fournier se démène pour garder l’équilibre dans un environnement toujours plus contraignant. Enchaînant les tâches absurdes et répétitives, il tente de rester debout malgré le sol qui se dérobe et les divers éléments qui le malmènent sans répit. La vidéo, quant à elle, nous rappelle les données à l’aide de graphiques et pourcentages qui dépeignent un monde de l’efficacité et de la surconsommation où l’homme devient une marchandise.


• Durée : 52 min
• Spectacle en français
• à partir de 12 ans


MANDELSTAM

MANDELSTAM

  • Ven. 25 oct. de 21 h à 23 h 10 + autres dates
  • Les Célestins - Théâtre de Lyon - Lyon

Pour avoir écrit un poème où il ose se moquer de la moustache de Staline, Ossip Mandelstam sera arrêté, interrogé, exilé et disparaîtra finalement à l’âge de 47 ans, au cours de sa déportation vers la Vorkouta, l’un des plus terribles camps du Goulag.
Emblématique des relations entretenues par le régime avec ses artistes, le destin tragique de Mandelstam devient ici une ode à tous les poètes disparus, à tous ceux qui n’ont pu se résoudre à adapter leur art à la censure et qui l’ont payé de leur vie. À travers l’histoire et l’œuvre du grand poète russe, le metteur en scène Roman Viktyuk propose une suite de réflexions sur la liberté d’expression.
Le texte de Don Nigro rassemble au plateau Staline, Mandelstam, sa femme, leur ami Boris Pasternak ainsi que l’épouse de ce dernier pour tenter de recréer l’esprit d’une époque où le totalitarisme a fait régner la terreur.


• Durée : 2h10
• Spectacle en russe surtitré en français
• À partir de 16 ans


DES CARAVELLES ET DES BATAILLES

DES CARAVELLES ET DES BATAILLES

  • Sam. 26 oct. de 20 h 30 à 22 h 10 + autres dates
  • Radiant-Bellevue - Caluire-Et-Cuire

Tout commence avec cinq personnages qui vivent heureux dans un lieu reculé, quelque part en Europe, en retrait mais pas hors du monde. Le récit démarre avec l’arrivée d’un nouveau venu, Andréas, qui va appréhender petit à petit ce nouvel endroit ainsi que ceux qui y vivent. Depuis le grand hall aux briques rouges qui abrite une série de tableaux représentant la chute de l’empire Inca, jusqu’au jardin à l’abandon, les résidents évoluent dans un espace mouvant et invisible au plateau qui n’existe que parce qu’il est nommé. Complice de la convention théâtrale, le spectateur va découvrir avec Andréas un « foyer d’imagination », un poste d’où observer le réel mais qui puisse aussi se révéler un espace dérangeant pour ce réel, un espace où l’utopie devient possible. Conte réaliste sur le théâtre et sur le monde d’aujourd’hui, DES CARAVELLES ET DES BATAILLES emprunte librement à l’univers de La Montagne Magique de Thomas Mann pour proposer une fiction à l’humour irrésistible où l’on peut lire la nécessité de protéger des espaces « sortis de l’embrouillaminis des affaires » et de créer un dialogue neuf avec le réel. Un moment jubilatoire et radical.


• Durée : 1h40
• Spectacle en français
• à partir de 14 ans